Actualités du club

2021/2022 : Alexandre Cadier, entraîneur des U11 et U16.

Le Football Club de Chamalières tourne la page de cette saison pour se projeter vers la suivante.
L’organigramme sportif est en voie de se finaliser. Il est donc temps de vous présenter les futurs acteurs de la saison 2021/2022.

Le premier à se présenter n’est autre qu’Alexandre CADIER qui sera l’année prochaine en apprentissage pour valider le BEF.

Quel bilan tires-tu sur de cette saison ?

Enfin cette année covid de terminée. Entre l’éloignement des terrains lors des confinements, les différents couvre-feux et le « sans contact », le sport a grandement souffert de cette période. Avant la coupure du deuxième confinement, nous restions sur un bilan très positif pour les U15 R2. Avec 5 matchs, 4 victoires et un projet de qualité tant sur l’aspect vie de groupe que dans le jeu, la saison 2020-2021 s’annonçait prometteuse.
Concernant la partie école de foot, les U11 ont été intéressants sur la première phase, dommage de ne pas avoir pu aller au bout. Nous nous sommes tous adaptés au mieux, joueurs, parents, éducateurs, dirigeants et avons fait notre maximum pour garder une certaine activité. Pour cela, déjà, nous pouvons nous féliciter.

Quelle a été ta source de motivation lors de cette saison particulière ?

Les groupes de joueurs tout simplement. Personnellement, je me suis beaucoup attaché à eux. Ils ont envie, ils ont la passion, ils sont à l’écoute et ils ont le potentiel pour aller loin. Travailler avec eux est un plaisir dans n’importe quelle condition. Merci à eux. Merci aussi aux parents, qui ont maintenu leurs efforts dans cette période difficile, qui ont su s’adapter aux changements de séances, d’horaire, d’organisation… Ils sont nombreux à n’avoir jamais lâché, et ça c’était motivant pour continuer.

Quel sera ton rôle la saison prochaine ?

En foot à 11, je continue avec cette génération 2006, avec un immense plaisir. J’ai beaucoup d’attente envers ce groupe et ils le savent. Ils sont d’ailleurs prêts à relever les défis qui nous attendent. La reprise du contact est difficile et le sera encore pendant quelques temps, le projet de jeu se reconstruit et le groupe aussi. Ils vont se relever !
En école de foot, je continue avec les U10-U11, le défi est grand entre une génération 2011 qui n’a pas pu exploiter tout son potentiel en foot à 8, et une génération 2012 qui va le découvrir. Le projet est important et excitant.

Quels seront tes objectifs ?

Compliqué d’en parler tant le foot sans contact nous a ralentis dans notre progression… Mais comme dit plus haut, c’est un groupe à fort potentiel. Dans le jeu, nous voulons avoir une identité forte et qui soit attachée au club de Chamalières, à ses valeurs, à ses principes. Et je ne parle pas d’être des fils à papa ! Concernant les résultats, ils viendront par le jeu et pas autrement. L’objectif final, seuls les joueurs peuvent le définir, de par leurs actions et de par leurs choix. Même si j’ai bien ma petite idée de jusqu’où ils peuvent aller…

Quel fait marquant, quelle anecdote retiens-tu de cette année ?

Avec ces temps difficiles, pas évident d’en avoir. Mais je pense que les séances en visio-conférence, et les séances à distance durant le confinement sont des souvenirs atypiques. C’était assez drôle d’assister à ça, et à la fois remarquable. On a repoussé aux mieux les limites de notre engagement envers ce sport. Même si ça ne s’est pas produit beaucoup de fois. Merci encore aux joueurs d’y avoir participé !